Cercle

Européen de

Soutien à la

Culture

Polonaise

Heureuse Année 2019 :

Le Cercle Européen de Soutien à la Culture Polonaise vous souhaite un Joyeux Noël et une Bonne et Heureuse Année 2019

 

 

Zyczymy Panstwu Radosnych Swiat Bozego Narodzenia oraz Dosiego, Sczesliwego Nowego 2019 Roku

 

 

La saison 2019 a commencé le 15 janvier par la Journée d’études internationales :

 

« La Pologne et les Polonais dans la culture européenne à l’époque des partages (1795-1918) »

 

organisée par les doctorants du laboratoire junior du CRLC, Sorbonne Université.

 

Le CESCP était partenaire de cette manifestation qui s’est déroulée à la Sorbonne.

Cette journée fut pleine de leçons et de découvertes. Les prestations de nombreux intervenants nous ont sensibilisés à la diversité et à la richesse de sujets consacrés à la Pologne : le contexte historique, le rôle de la culture et des arts.

 

Pour clore cette belle journée, notre Cercle vous a invité au concert :

  « Rayonnement magique de Chopin dans les pays d’Extrême-Orient »

qui a eu lieu à la Bibliothèque polonaise de Paris 6, Quai d'Orléans.75004 Paris

 

Trois brillants jeunes pianistes chinois, que le professeur Marian Rybicki prépare à l’Ecole Normale de Musique de Paris pour le prochain Concours Chopin, ont brillamment interprété :

M. Qing LI : Polonaise-Fantaisie op.61

Mlle Xiuyan CAI : Scherzo n°1 op. 20

 M. Dong Jun MIAO : Mazurka op.30 n°2 et 3, Étude révolutionnaire op.10 n°12 et

Grande Polonaise op.53

 

 

 

Cette conférence concernait différentes familles polonaises, mais présentes sur le même arbre généalogique, qui se sont retrouvées sur le chemin de l’Independence de la Pologne en XIX et XX siècles.

Nous avons longtemps suivi les histoires des « gens de l’air », des « gens de la terre » et des « gens du feu et de l’eau ».

 

C’est la famille de Szablowski qui représentée les « gens de l’air ». Jerzy Szablowski était un pionnier de l’aviation polonaise, un constructeur d’aviation et le pilote-étudiant de l’Université de Lwow. Pendant la guerre il a été emprisonné par les Allemands à Compiègne et ensuite à Sachsenhausen où il a survécu à la marche de la mort. Son cousin Stanislaw Szablowski, un officier dans le Division de la chasse nocturne nr 307 est mort sur le champ d’honneur pendant la guerre d’Angleterre.  Enfin, les souvenirs de l’exil en Sibérie de Mme Regina Szablowska-Lutynska ont été présentés.

 

Parmi les « gens de la terre » les histoires de Jan Morzycki (capitaine du 3ème Régiment de l’Infanterie de Principauté de Varsovie, participant aux guerres napoléoniennes et conquérant de Moscou), ainsi que les membres sa famille telle que Faustyna Morzycka senior (« enthousiaste » et fondatrice de mouvement féministe); telle que Faustyna Morzycka junior (membre du Parti Socialiste Polonaise –fraction combattante, terroriste et activiste de l’éducation nationale) et enfin tel que Julian Morzycki (membre de la Révolution 1863, condamné en Sibérie), ont été présentés.

 

La famille de Holowinski a été également présentée par les personnages comme  Ignacy Holowinski (archevêque de Toutes les Russies, théologien), Zenon Holowinski (industriel de « Kresy » et homme politique) ou enfin Herman Holowinski (bibliophile et ami d’Adam Mickiewicz). La demeure de ce dernier a été décrite par notre Poète National dans Pan Tadeusz (4ème Livre).

 

Parmi les « gens du feu  et de l’eau » l’histoire d’Adam Kacper Mieroslawski (aide de camp de maréchal Louis Davout), de Ludwik Mieroslawski ( « Napoléon polonais », dictateur de la Révolution 1863, militant politique, qui a participé à de nombreuses actions révolutionnaires aussi en Italie et en Allemagne, ami de Garibaldi) et d’Adam Piotr Mieroslawski (patriote, révolutionnaire, navigateur, découvreur géographique des iles d’Amsterdam et de St Pierre dans l’Océan Indien).

 

Tous ces personnages ont été étudiés et découvertes dans des archives de Pologne, Ukraine et de France.

 

Photos de l’événement :

Mercredi 27 Mars 2019

 

L’Assemblée Générale Ordinaire du Cercle Européen de Soutien à la Culture Polonaise s’est tenue dans les salons de l'Académie Polonaise des Sciences, 74, rue Lauriston 75016. Paris, mercredi 27 Mars 2019. Nous remercions les adhérents pour leur présence importante.

 

Elle a été suivi d’un récital de piano de Jean Dubé, premier prix de nombreux Concours Internationaux, qui, après ses récents succès aux Folles Journées de Nantes et à la Philharmonie de Paris, a enchanté le public par son interprétation des Impromptu no.1  et  Barcarolle  de  Chopin, Etude op.36 pour la main gauche seule  de  Blumenfeld,  Paraphrase sur Eugène Onéguine de Tchaikovsky/Pabst. Il a terminé le concert par une très belle surprise pour les membres du CESCP, en interprétant Polonaise de Jean Paul Penin – écrite spécialement pour notre Cercle.

 

 

La soirée s’est poursuivie autour du verre de l’amitié.

-Introduction à la soirée

 

2019 a été déclarée par la Pologne « Année Stanisław Moniuszko », afin de commémorer le bicentenaire de sa naissance, le 5 mai 1819. Un important Comité de commémoration a été créé, présidé par Waldemar Dabrowski, directeur de l’Opéra de Varsovie et membre d’honneur de notre Cercle.

 

Grand compositeur, chef d’orchestre, organiste, pédagogue, Moniuszko est également le créateur de l’opéra national polonais. Il reste très peu connu en France malgré la richesse mélodique et la variété de ses nombreuses œuvres : opéras, mélodies, cantates, œuvres symphoniques et religieuses, musique de chambre.

 

Il est né en actuelle Biélorussie. Il a étudié la musique à Minsk, à Varsovie, puis à Berlin chez Carl Rungenhagen. A son retour à Vilnus, il a travaillé comme organiste tout en animant la vie artistique de cette ville.

 

En 1858, après la création de son opéra Halka, il est devenu le chef d’orchestre des opéras polonais, au Grand Théâtre de Varsovie.

Père de dix enfants, il a poursuivi sa carrière dans cette ville, en créant notamment Spiewnik Domowy - chansonnier  (au sens de recueil de chansons) du foyer (le nom donné pour contourner la censure russe), qui  contient plus de 200 mélodies, dont nous entendrons certaines aujourd’hui. ll est mort en 1872.

 

Moniuszko est devenu un compositeur important en dépit de circonstances peu favorables. Au moment où il a créé ses principales œuvres,  l’Europe était pleine d’admiration pour les Italiens, compositeurs de la patrie de l’opéra. Moniuszko vivant dans la périphérie de l’imperium russe, en tant que polonais ne bénéficiait d’aucun soutien institutionnel, étant soumis à une censure toute puissante et coupé de toutes les influences artistiques européennes. Et malgré cela il a créé une très belle musique, laquelle encore aujourd’hui, deux siècles plus tard, nous fait vibrer et nous inspire tous et non seulement les polonais.

 

Cependant Moniuszko reste presque inconnu, comme compositeur de musique de chambre, de ballet, d’œuvres pour piano  et orgue.

Il demeure un modèle de patriote, car en s’inspirant du folklore et de traditions polonaises il participait à développer chez ces compatriotes une identité nationale durant la période où la Pologne indépendante n’existait pas..

 

Il est rentré dans l’histoire comme père de l’opéra national et c’est presque dommage que le prisme patriotique ait fait oublier la valeur artistique de ses œuvres !

Le Cercle Européen de Soutien à la Culture Polonaise, qui s’associe à  cette commémoration, vous propose de découvrir donc l’œuvre vocale de Stanisław Moniuszko qui occupe une place importante dans le patrimoine musical polonais.

 

Nous entendrons les Mélodies de Moniuszko en polonais et, pour la première fois, en français, qui seront interprétées d’après la première édition se trouvant dans les collections de la BNF : Mélodies de Moniuszko, traduction française d’Alfred des Essarts.

Je vous invite donc à accueillir nos artistes : Tomasz KUMIĘGA – baryton, Guillaume FIGIEL DELPECH – contre-ténor et Benjamin LAURENT – pianiste.

 

 Danuta Dubois

- Curriculum Vitae des Artistes :  :

 

- Les photos:  :